Pages

samedi 15 juillet 2017

MÉCOMPTE

H. MATISSE Odalisque au pantalon rouge

Les histoires qui se racontent
deviennent des contes.
A part ça, tout va bien.
Tout s'en va,
personne ne revient,
mais tous s'en souviennent.
Ici rien qui retienne....
Le monde s'estompe 
d'un revers de main,
ou d'un regard assassin,
ainsi font, refont et font 
les erreurs du hasard
bien pleines de peines 
trop souvent miennes ...

MARIE ANGE MURCIA





jeudi 13 juillet 2017

SACRE CŒUR

Von Dongen

Accepter, 
        n’être qu'un instant,
                    un passage, un nuage,
                         une fragrance, 
                                un air ou une danse.
                    Un moment intense....
Se faufiler, 
          comme une errance... 
                       Se frôler, se serrer
                                 pour une minute de cadence .
Entendre, 
          le bruit de ses pas
                           et enfin croire, 
                                     en une éternelle samba.....


                   MARIE ANGE MURCIA







samedi 1 juillet 2017

AU CLOU


A un cou
comme à un clou
accroche cœur, petite virgule,
en balance
comme d'autres s'en balancent, 
pendue à un cou
presque à genoux,
soumise éteinte 
à demi plainte
un peu sans teinte
pleine de cris 
un peu sans vie
peut être sans envie
au clou
pas meme à un cou .......

MARIE ANGE MURCIA

mardi 20 juin 2017

EXIL

Antoon Van Welie or Van Wely

Penchée
lourde de mes penchants.
Basculante
à la renverse comme on se verse,
évidée, c'est évident, évidement.
Arrangeante, autant que dérangeante,
blessée, délaissée mais forte,
inutile que l'on me porte.
J'abandonne et je donne
mes dons mes pardons,
mes coffres,
mon miroir, mes armoires, mes espoirs
et je me relègue
dans un exil, une terre d’asile 
terne, éteinte presque sans teinte
loin tres loin, hors d'atteinte .....

MARIE ANGE MURCIA



samedi 17 juin 2017

VENTRILOQUE


Ventriloque,
porte parole,
je parle, je marmonne,
comme d'autres suffoquent.
Je récite avec mes tripes,
je triche comme je respire.
Un peu marionnettiste
un peu illusionniste
je sème la pagaille dans mes entrailles.
Ventriloque,
à la bouche muette
au ventre pipelette....

MARIE ANGE MURCIA



vendredi 9 juin 2017

PLAIRE


Sans atour depuis toujours,
dans l'ombre,
mon regard n'a plus droit au hasard.
Peu importe l'espace que l'on se donne,
pourvu que l'esprit vagabonde.
On peut jouer, aux souhaits, aux regrets,
faire rebondir tous nos soupirs,
Passer du temps avec d'autres amants,
et croire en l’histoire, même d'un soir.
Mais restons enfants un instant,
voire sans se faire voire 
regarder passer nos parents,
se prendre par la main comme des grands.
Serrés, en secret,
à l'abri des regards indiscrets
comme si de rien n’était.
Parcourir le moindre de nos désirs
avec plaisir, pour le plaisir,
faire semblant d’être indifférents,
se frôler et résister à la tentation
et plaire, plaire, pour mieux se plaire .....


MARIE ANGE MURCIA