Pages

samedi 31 décembre 2016

ESPRIT FRAPPEUR


Comme un fantôme
je ressemble à mon ombre.
Je passe à la nuit tombée
entre couloir et travée.
Je hante, je hante,
je soupire et je hante,
je hante comme je respire.
La nuit venue 
je descends de mon toit,
je traverse les parois
et l'on ne voit plus que moi.
Je suis cette lumière qui se promène
la petite flamme qui se traîne,
un esprit comme on dit.
Et je frappe et je frappe
et l'on entend plus que moi...
eh oui ! croyez moi, je suis là....
je vous le dis par trois fois...

MARIE ANGE MURCIA





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

vous qui lisez laissez ici vos réflexions, impressions, idées, ville, pays, planete ou un simple sourire .....